le Coin des timbres Algériens

le Coin des timbres Algériens

Album photos - Images



Le recensement économique
Le recensement économique :



Le recensement économique




L’Algérie s’apprête à entreprendre le premier recensement économique de son histoire. Ce recensement consiste à enquêter l’ensemble des entités économiques toutes activités et tous secteurs juridiques confondus hors agriculture.

De par son exhaustivité et sa représentativité spatiale, le recensement économique permettra, aux pouvoirs publics, de disposer de données statistiques très détaillées.

Pour tenir compte des nouvelles données relatives à la réalité socioéconomique du pays et des besoins des différents utilisateurs, la réalisation d’un recensement est devenue nécessaire. Il constitue un atout important de développement de la production statistique en adéquation avec les besoins de l’économie. Les objectifs du recensement économique sont multiples, et parmi lesquels ont peut citer :

- La constitution d’un répertoire exhaustif, fiable et actualisé des personnes morales et physiques, ainsi que des entités administratives.
- L’utilisation du répertoire comme base de sondage pour l’ensemble des enquêtes auprès des entreprises (ou établissements) et plus particulièrement les entreprises du secteur privé qui ne sont pas bien appréhendées.
- L’actualisation des codes et nomenclatures pour une meilleure adaptation avec la réalité et une meilleure comparabilité avec nos partenaires.
- Le suivi et la maîtrise des paramètres et indicateurs ainsi que l’élaboration des comptes sectoriels pour la comptabilité nationale des différents secteurs d’activité (hors agriculture) : industrie, commerce, BTP, services, transport.
- La révision des pondérations pour les différents indicateurs de mesure de l’activité économique, notamment l’indice de la production industrielle, l’indice des prix à la production industrielle, le taux d’utilisation des capacités de production.

Le recensement économique comporte deux phases. La première concerne le dénombrement de l’ensemble des entités, toutes activités et tous secteurs confondus (hors agriculture), en vue de mettre en place un fichier général des entreprises et des établissements. Elle s’exécutera durant le deuxième trimestre de l’année 2011. La seconde phase établira une enquête approfondie permettant de répondre aux besoins et aux préoccupations en matière d’information économique, engendrées par les importantes réformes économiques.

Cette enquête au sondage concernera un échantillon d’entités auquel sera administré un questionnaire pour la collecte de l’ensemble des données (physiques et comptables). Elle aura lieu vers la fin de l’année après exploitation des données de la première phase.


Numéro Yvert & Tellier : 1593
Catégorie(s) :

Thème : Le recensement économique
Représentant :
Date d'Emission : 12/04/2011
Prix facial : 15 DA
Dentelure : 14
Procédé d'Impression : Offset
Imprimeur : Imprimerie de la Banque d'Algérie
Dessin : Office National des Statistiques
Présentation : Feuille de 25 Timbres

 


  Reptiles  2011
Reptiles 2011 :



Reptiles
Vipère à Cornes




Vipère à cornes

La vipère à cornes est un serpent venimeux vivant en Afrique du Nord. Elle fréquente le désert mais aussi les régions rocheuses. Elle doit son nom aux deux écailles dressées sur sa tête qui forment des petites cornes. Elle possède une tête triangulaire très caractéristique qui se détache de son cou assez mince. Elle peut atteindre 80cm de long et peut vivre jusqu’à 10 ans. Sa coloration imite parfaitement les nuances de sable.

La vipère à cornes se nourrit de petits rongeurs et de lézards. Elle se contente souvent de l’eau contenue dans le corps de ses proies. Elle hiverne 2 à 3 mois.

Ses déplacements provoquent un petit crissement dû à ses plaques dorsales aérodynamiques lui permettant la particularité de se mouvoir à reculons.



FDC Reptiles



Reptiles
Couleuvre à Diadème



Couleuvre à Diadème

La couleuvre à diadème est une espèce de serpent qui vit dans les pays à climat très sec. Elle est classée parmi les serpents des zones arides. La couleuvre à diadème est présente en Afrique du Nord. C’est un serpent fort en caractère et intéressant en mœurs. Adulte, elle peut atteindre jusqu’à 180 cm de long. La coloration des juvéniles est un peu terne, avec le dos marqué de brun.

La couleuvre à diadème se nourrit de rongeurs, d’oiseaux et de lézards. Elle participe énormément au contrôle naturel des populations de ces animaux nuisibles pour l’agriculture.

La couleuvre à diadème femelle pond 5 à 16 œufs de forme très allongée et de bonne taille qui éclosent entre 60 et 70 jours.

 


Tlemcen, Capitale de la Culture Islamique 2011
Tlemcen, Capitale de la Culture Islamique 2011 :



Tlemcen, capitale de la culture islamique 2011
La Mosquée de Mansourah



Tlemcen, capitale des Zianides, sera tout au long de l’année 2011 la capitale de la culture du monde islamique. Cette manifestation culturelle intervient dans le sillage d’Alger, capitale de la culture arabe qui a eu lieu en 2007. Ces deux événements marquent de fort belle manière le retour de l’Algérie sur la scène internationale de la culture.

Retenue en 2008 par l’Organisation Islamique de l’Education, de la Culture et des Sciences, Tlemcen perle du Maghreb, a su se distinguer par son charme, son attrait et la richesse de son patrimoine culturel.

Cet événement a nécessité des dispositions particulières permettant un accueil adéquat à la hauteur de la manifestation. D’immenses préparatifs ont été entamées ces trois dernières années ainsi que d’importants investissements ont été engagés tels que la mise en place de nouveaux équipements, la modernisation des infrastructures pour les grandes activités culturelles et la valorisation des quartiers et mosquées de la vieille Médina de Tlemcen ainsi que de nombreux sites archéologiques.

Tlemcen sera donc fin prête pour le rendez-vous de cette 25ème édition où une moyenne de 50 pays musulmans seront présents.

Le patrimoine sous toutes ses formes sera à l’honneur avec tous les sites et trésors archéologiques de la ville, les splendeurs de l’artisanat tlemcénien et les manifestations culturelles et artistiques qui seront programmées sans occulter le volet religieux où l’Ijtihad sera à l’honneur.

Aussi, ce titre de capitale de la culture islamique décerné à Tlemcen, dont l’histoire a rayonné d’une manière exceptionnelle sur la région et au-delà, prend plusieurs significations. Il a une dimension internationale qui le rattache au monde islamique depuis des siècles et dont les traces sont toujours vivaces mais faisant apparaître aussi la volonté d’une ville Tlemcen et d’un pays l’Algérie d’inscrire sa personnalité à l’ère de la mondialisation.



FDC Tlemcen, capitale de la culture islamique 2011



Tlemcen, capitale de la culture islamique 2011


émission N :01 2011 ANNEE INTERNATIONALE DES FORETS
émission N :01 2011 ANNEE INTERNATIONALE DES FORETS :

Dessin : K.KRIM
Valeur faciale : 15,00 -20,00 et 30 et 38,00 DA
Format : 43 x 49
Dentelure : 14
Imprimeur : Imprimerie de la Banque d’Algérie.
Procédé d’impression : offset
Document philatélique : Une enveloppes 1er jour à 7,00 DA affranchie à 103,00 DA avec oblitération 1er jour illustrée
Vente 1er jour : les mercredi 26/2011

 

N :01
2011 ANNEE INTERNATIONALE DES FORETS

CHENE-LIEGE :
Originaire d’Afrique du Nord, le chêne-liège est un arbre de la famille des fagacées exploité pour son écorce qui fournit le liège. Cet arbre beaucoup plus présent dans l’Est Algérien peut vivre plusieurs siècles et ne dépasse généralement pas 15 mètres. Les feuilles persistantes pendant deux à trois ans sont petites, alternes, coriaces, bordées de dents épineuses et cotonneuses sur leur face inférieure. Les fleurs jaunâtres s’épanouissent vers avril-mai. Les glands oblongs, enveloppés sur la moitié de leur largeur par des cupules, sont réunis deux par deux.
L’écorce épaisse, isolante et crevassée peut atteindre 25 cm d’épaisseur. Le liège produit directement par l’arbre est utilisé, après transformation, pour ses propriétés d’isolation.

CAROUBIER :
Le caroubier est un arbre originaire des régions méditerranéennes. Cet arbre largement répandu par la culture s’adapte aux pentes arides. Mesurant de cinq à sept mètres de hauteur, il peut atteindre exceptionnellement quinze mètres.
Le tronc est gros et tordu, l’écorce brune et rugueuse. Le caroubier est un arbre ornemental par son feuillage, qui procure une ombre appréciée. Les feuilles grandes de douze à trente centimètres sont persistantes. Les fleurs apparaissent d’Août à Octobre et donnent un fruit la caroube.
La caroube est une gousse pendante assez longue, d’abord verte, elle devient brune foncé, coriace et épaisse à maturité, en été. On tire du caroubier des produits utilisés par l’industrie alimentaire.

SAVONNIER :
C’est un arbre à feuilles caduques qui peut atteindre une hauteur de 12 mètres à maturité. Son port est largement étalé, son écorce brune à brun pâle est fissurée. Ces feuilles sont pennées ou en partie bipennées. Elles sont constituées de folioles lobées ou dentelées. A l’automne, le feuillage vert devient doré. Les fleurs à quatre pétales jaunes, se forment à l’extrémité des rameaux en panicules de forme conique en seconde partie de l’été donnant naissance à des capsules en forme de lampion d’abord vert pâle, puis deviennent brun marron à maturité.
Originaire d’Asie, il est devenu un arbre ornemental des régions tempérées pour son esthétique.

ARGANIER :
C’est un arbre vivant dans la région de Tindouf, qui a attiré l’attention des botanistes depuis plusieurs siècles. L’arganier est un arbre épineux de 8 à 10 mètres de haut, aux feuilles atténuées. Sa silhouette est caractéristique : cime large et ronde, tronc noueux, tortueux et assez court, souvent formé de parties entrelacées. Les fleurs blanches à jaune verdâtre apparaissent en mai - juin.
Il est peu exigeant en terme de sol et se retrouve parfaitement adopté à l’aridité du sud-ouest de l’Algérie. Des expériences d’introduction de l’arganier sont menées dans la région du Dahra.
Du fruit de l’arganier on extrait l’huile d’argan qu’utilisent les populations de cette région pour ses vertus alimentaires et cosmétiques.

 


Artisanat d'Algérie
Artisanat d'Algérie :



Notice 15/2010 Artisanat d'Algérie



Bloc de 4 Artisanat d'Algérie



Bloc de 4 Artisanat d'Algérie



Bloc de 4 Artisanat d'Algérie

Thème : Artisanat d'Algérie
Représentant : Coffret Targui en Cuir/
Le Bougeoir/Le quanoun
Date d'Emission : 28/11/2010
Prix facial : 30 DA

Format : 36 mm x 26 mm

Procédé d'Impression : Offset
Imprimeur : Imprimerie de la Banque d'Algérie
Dessin : Sid Ahmed Bentounes 
Présentation : Feuille de 25 Timbres

 


1er Salon National de la Philatelie de Setif /Algerie
1er Salon National de la Philatelie de Setif /Algerie :

Le premier salon national de la philatelie de Setif aura enfin lieu du 1er au 4 novembre 2010,a la salle des fetes de Setif, et ce grace aux efforts de tous les membres de l'association Fouara Philatelie.L'invitation est ouverte a toute personne desireuse de' nous rendre visite afin de faire de cet evenement une reussite.Merci


Mosquées d'Algerie
Mosquées d'Algerie :



Bloc de 4 Mosquées d'Algerie



Notice 13/2001 Mosquées d'Algérie



Bloc de 4 Mosquées d'Algerie



Bloc de 4 Mosquées d'Algerie

 


50 e Anniversaire de LÂ’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole
50 e Anniversaire de L’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole :



Bloc de 4 50ème Anniversaire de L’OPEP



Notice 12/2001 50ème Anniversaire de L’OPEP



Bloc de 4 50ème Anniversaire de L’OPEP